+34 976 571 212

Le béton autoplaçant: définition et usage

Le béton autoplaçant (BAP), aussi nommé béton auto-nivelant (BAN) ou bien béton autocompactant, est un type de béton qui peut se compacter sous le seul effet de la gravité et s’écouler dans les coffrages grâce à sa très grande viscosité. Ses caractéristiques sont dues au dosage de sa composition et à l’usage d’adjuvants superplastifiants.

 

Ce béton a l’avantage de pouvoir se compacter sans avoir recours à un système de vibration et conserve son homogénéité et sa stabilité, ce qui permet d’éviter la formation de coulis et de granulats, et donc de disposer d’un béton plus fluide, facilitant sa mise en place.

Les matériaux qui rentrent dans sa composition sont exactement les mêmes que ceux utilisés pour produire les bétons traditionnels, à la différence que le BAP se caractérise par une teneur moins importante de granulats, une réduction du diamètre maximal de ceux-ci, et une plus grande proportion de fines (minéraux millimétriques).

 

Les différences avec les autres types de béton

Le béton autoplaçant conserve les performances du béton traditionnel ou celles des bétons de Hautes Performances (BHP) comme la résistance et la durabilité, et à celles-ci s’ajoute sa capacité à conserver sa fluidité et son uniformité durant tout le processus de répartition sans qu’il n’y ait besoin de le compacter avec des moyens de vibration.

Une autre caractéristique intéressante du BAP est le fait qu’il ne requiert pas d’être bétonné par couches successives, ce qui permet de couler le béton de manière continue. De plus, il peut être installé depuis le fond du coffrage, assurant par là même de le remplir au maximum sans qu’ils se forment ni trous ni fissures.

 

Domaines d’emplois

De part ses caractéristiques, le béton auto-nivelant est particulièrement utile lorsque les finitions d’une construction font apparaître le béton. En effet, ce béton a l’avantage de rendre un imprimé fidèle de toutes formes de superficies appliquées aux coffrages.

Par ailleurs, il est fortement recommandé dans la construction de structures aux formes et géométries complexes ou dans le cas où les armatures, étant très encastrées, empêchent ou rendent difficiles le compactage par des systèmes de vibration.

Les structures préfabriquées sont aussi un autre exemple de l’usage du BAP vu que ce béton permet la production d’éléments de fine épaisseur.

 

Avantages

Les avantages du béton auto-nivelant ont déjà été mentionnées, mais il est intéressant d’y revenir car se sont elles qui font toute la différence par rapport au reste des bétons traditionnels.

Tout d’abord, son premier avantage est sa très grande fluidité. Obtenue par l’usage d’adjuvants superplastifiants, elle permet de faciliter la mise en place du béton et d’obtenir des résultats de très grande qualité. De plus, sa capacité à se compacter uniquement sous l’effet de la gravité est une solution aux contraintes que signifient l’usage de la vibration sur les structures armées particulièrement encastrées.

Sa capacité de compactage intrinsèque et fiable fait que son usage influence directement le résultat final. Sur des superficies sans traitement, l’uniformité du béton auto-nivelant, et donc son aspect final, sont d’un résultat supérieur aux béton traditionnel.

Enfin, la fluidité permet au béton de remplir facilement les moules, même s’ils sont étroits, avec des anfractuosités ou des formes complexes.

 

Inconvénients

Le principal inconvénient que présente ce béton n’est pas lié à sa mise en place mais est plutôt dû à sa production. Sa fabrication exige la réalisation d’études rigoureuses de qualité et de respecter strictement les normes de conception de ses divers composants afin de garantir les caractéristiques recherchées.

Au moment de son application, il est essentiel de prêter une attention toute particulière à l’étanchéité des coffrages, du fait de la viscosité du matériau, lequel peut fuiter à travers des fissures ou des trous. Mais encore, les moules doivent être suffisamment renforcés car le BAP les soumet à une plus forte pression et le risque est qu’il se dilate au delà des dimensions voulues.

 

Ouvrages construits à partir de béton auto-nivelant

La construction la plus célèbre faisant usage de ce béton est le pont suspendu Akashi-Kaikyo à Kobe au Japon, inauguré en 1998 qui présentait à l’époque le plus grand tablier libre de tout soutènement au monde avec une longueur de 1 991 mètres.

Le pont suspendu Akashi-Kaikyo à Kobe au Japon
Le pont suspendu Akashi-Kaikyo à Kobe au Japon

Parmi les ouvrages construits intégrant ce type de béton, on peut citer le Pavillon-Pont de l’Expo Zaragoza 2008, réalisée à Saragosse (Aragon, Espagne). L’architecte irako-britannique Zaha Hadid a conçu un édifice magnifique aux allures innovatrices soutenu par une seule pile et qui enjambe l’Èbre. C’est un ouvrage techniquement très complexe qui fut tout d’abord construit sur terre ferme et puis dans un second temps installé sur le fleuve.

Pavillon-Pont de l'Expo Zaragoza
Pavillon-Pont de l’Expo Zaragoza

Le centre de contrôle du système européen de navigation par satellite (Global Navigation Satellite System) a été projeté par l’architecte allemand Schulten Frank Architekten et réalisé en BAP et en verre. Au sein du complexe se trouvent notamment trois tours inclinées et obliques.

10 février, 2017

Infos Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer,

ACEPTAR
Aviso de cookies